6 signes de dépression

Ça nous est tous arrivé d’avoir le moral à zéro à un moment ou à un autre. Que ce soit à cause d’un incident personnel, professionnel, ou autre. Mais quelquefois, il arrive que la dépression s’installe et qu’on ne s’en rende même pas compte. Est-ce seulement un coup de blues ? Savoir reconnaître les signes avant-coureurs de ce trouble psychologique vous permettra de réagir en conséquence au moment opportun.

6 signes de dépression

1.   Vous agissez de manière complètement différente

Le premier signe de dépression qui doit vous alerter, c’est un changement radical dans votre personnalité. Vous n’êtes plus le/la même, vous ne vous reconnaissez pas et votre entourage se pose des questions. Ce sentiment n’est pas passager et même s’il peut varier d’un jour à l’autre, vous n’arrivez pas à vous en débarrasser. Ce bouleversement chez vous se manifeste sous différentes formes. Par exemple, vous êtes pessimiste, vous pensez à la mort et avez une vision négative de vous. D’un point de vue physique, vous avez un visage terne, vous fonctionnez au ralenti ou alors, vous dormez mal. Vous avez des difficultés à communiquer et vous n’avez plus goût à rien. La liste est longue, mais la première chose à retenir, c’est que la dépression peut changer complètement une personne.

2.   Vous êtes triste et vous broyez du noir

Un autre signe important à ne pas négliger, c’est que la dépression vous plonge dans un état de tristesse intense, qui entraîne par la suite des pensées négatives. Le sujet dépressif se sent triste, son humeur change. Il souffre de ce qu’on appelle une douleur morale. Même si sa tristesse est d’intensité variable selon le jour ou le moment de la journée, elle s’accompagne toujours d’un système de pensées négatives. Ainsi, sa personne et sa vision du futur sont complètement déformés à cause de la dépression. Le dépressif n’a plus goût à rien.

3.   Toutes vos activités se transforment en taches herculéennes

Le troisième signe de dépression qui ne ment pas est l’incapacité de faire quoi que ce soit. Vaisselle, courses, ménage, travail… tout devient trop dur. Par ailleurs, vous n’arrivez pas à vous concentrer, vous suivez avec difficulté les conversations et demandez sans cesse aux autres de se répéter. Des activités tout à fait banales comme regarder un film ou lire un livre ne sont plus possibles à cause de vos capacités d’attention limitées. Aussi, vous êtes au ralenti(e) et avez des difficultés à vous déplacer. Cependant, il arrive dans certains cas que la dépression se manifeste par des comportements impulsifs et des agressions verbales.

4.  Vous avez des troubles du sommeil et une perte d’appétit

Troubles du sommeil et perte d’appétit sont encore d’autres signes de la dépression. En effet, vous ne dormez plus d’un sommeil réparateur. Vos nuits sont courtes et agitées. Vous vous réveillez la nuit et avez du mal à vous rendormir par la suite. Puisque la nourriture ne vous intéresse plus, vous ne mangez plus et vous perdez du poids. Les relations que vous entretenez avec les autres notamment votre conjoint(e) sont amoindries. Dans votre couple, cela se traduit par une baisse de la libido. Tous ces changements peuvent aussi s’accompagner toutes sortes de douleurs, des douleurs que vous n’avez jamais eues auparavant : vertiges, maux de ventre persistants, douleurs aux dents, etc..

5.   Vous sentez que votre avenir est voué à l’échec

La dépression peut changer votre perception du monde. Vous n’avez plus une image juste de ce qui vous entoure et de vous-même. Vous voyez tout en noir et vous ne pouvez plus faire confiance à votre jugement. Il arrive même que vous n’envisagiez plus de continuer à vivre. Si ces signes sont apparus chez vous, n’hésitez pas à consulter un spécialiste. Vous verrez qu’en soignant votre dépression, vos pensées noires disparaitront aussitôt.

6.   Vous êtes très tendu(e)

Vous ne pouvez plus vous laisser aller et vous présentez même des troubles anxieux qui se manifestent par des phobies. Les deux phobies les plus souvent associées à la dépression sont la peur des espaces vides, l’agoraphobie et la phobie sociale. En effet, le sujet dépressif a peur de sortir et de se retrouver seul dans les transports en commun, par exemple. À la longue, il ne veut plus se rendre sur son lieu de travail et ne souhaite même plus sortir pour faire ses courses. Ainsi, la dépression tend à isoler encore plus une personne, car elle tend à s’inquiéter du regard que les autres pourraient porter sur elle. Par conséquent, elle évite tout contact avec les autres et se renferme sur elle-même.