Cholestérol : le point sur cette maladie insidieuse

Le cholestérol est indispensable au bon fonctionnement du corps. Il est fabriqué aux deux tiers par le foie tandis que le tiers restant provient de l’alimentation. On le retrouve dans la paroi des cellules et il les rend souples et fortes. Malheureusement, lorsqu’il est en excès, le cholestérol est une maladie insidieuse qui a des conséquences graves pour la santé.

Cholestérol : le point sur cette maladie insidieuse

Bon et mauvais cholestérol : de quoi s’agit-il ?

Vous avez sûrement entendu parler de ces deux termes, mais savez-vous exactement de quoi il s’agit ? D’abord, il faut savoir que le cholestérol n’est pas soluble et qu’il est transporté dans le sang vers les cellules par les LDL, les lipoprotéines de petite densité. De leur côté, les HDL, les lipoprotéines de haute densité, récupèrent les excès de cholestérol dans les tissus et les renvoient vers le foie qui les élimine.

Vous l’aurez compris, le cholestérol se fixe à la fois aux LDL et aux HDL. Il est en lui-même ni bon ni mauvais et ce sont les transporteurs, c’est-à-dire les lipoprotéines qui doivent être considérées comme bonnes ou mauvaises. En effet, lorsque le taux de LDL est trop élevé, l’excès se dépose sur les parois de l’artère et s’accumule jusqu’à former des plaques de graisse.

Les HDL sont quant à eux considérés comme le bon cholestérol puisqu’ils nettoient les artères et éliminent les dépôts lipidiques. Ils permettent ainsi de diminuer les risques de maladies cardiovasculaires.

Pourquoi le cholestérol augmente-t-il ?

Plusieurs facteurs y contribuent par exemple, les mauvaises habitudes alimentaires, le stress, des prédispositions génétiques, les maladies rénales, l’hypothyroïdie, l’hypertension, le diabète, ou encore certains médicaments. N’oublions pas les mauvaises habitudes comme le tabagisme, la consommation d’alcool, la sédentarité, l’obésité, entre autres, qui augmentent considérablement les risques cardiovasculaires.

Hypercholestéromie : faites attention aux complications

L’hypercholestéromie renvoie à un taux de cholestérol élevé dans le sang. Pour être plus précis, on parle de cholestérol élevé lorsque celui-ci est supérieur à 2,5 g/L.

Quels symptômes accompagnent l’excès de cholestérol ? Malheureusement, c’est souvent l’apparition des complications qui mettent sur la voie. Lorsque les excès se déposent dans les artères, ils les obstruent. Cela gêne la circulation du sang et provoque dans certains cas une artérite (inflammation d’une artère) des membres inférieurs. L’obstruction des artères peut aussi provoquer une angine de poitrine. Autre possibilité, la formation d’un caillot sanguin qui se détache et obstrue une artère coronaire (on parle alors d’infarctus) ou une artère cérébrale (il s’agit d’un accident vasculaire cérébral ou AVC), ou alors une artère rénale (c’est l’insuffisance rénale).

Les symptômes décrits plus bas évoquent dans beaucoup de cas une maladie cardiovasculaire causée par un excès de cholestérol :

  • Troubles de la vision
  • Difficultés à s’exprimer à l’oral
  • Douleur dans les mollets
  • Douleurs dans la poitrine avec sensation d’oppression (sentiment d’un poids sur la poitrine)
  • Sensation de faiblesse au niveau du visage, des bras, des jambes, surtout d’un seul côté
  • Sensation de froid aux extrémités
  • Nausées, vertiges, maux de tête, fièvre, essoufflement, palpitations

Hypercholestérolémie : comment le diagnostiquer ?

Il n’y a qu’un moyen de détecter l’hypercholestérolémie, c’est en faisant un bilan sanguin. Cet examen permet de connaître les taux de LDL et de HDL présents dans le sang. Sachez que le LDL ne se mesure pas. En effet, on le calcule en fonction du cholestérol total et du HDL. L’état général du patient doit aussi être considéré ainsi que d’autres facteurs comme les antécédents personnels et familiaux de maladies cardiovasculaires, l’âge, le diabète, le tabagisme, la tension artérielle, l’obésité et le sexe. En effet, un homme de 60 ans accro à la cigarette et ayant des antécédents familiaux de maladies cardiovasculaires sera considéré comme plus à risque qu’une femme de 30 ans ne présentant aucun facteur de risque.

Quels traitements pour lutter contre l’hypercholestérolémie ?

Le traitement de l’hypercholestérolémie comprend deux aspects : l’alimentation et le traitement médicamenteux. Ce dernier comprend l’utilisation des hypolipémiants qui réduisent les taux de lipides dans le sang et par conséquent préviennent le risque cardiovasculaire. Plusieurs hypolipémiants agissent sur le LDL en le diminuant et en augmentant le HDL. Les médecins en prescrivent aux patients ayant des excès de cholestérol pour prévenir les infarctus. Ces médicaments sont efficaces à condition de bien suivre le traitement.

Pour augmenter l’efficacité du traitement et ainsi réduire le taux de lipides dans le sang, il est important de respecter ces trois mesures :

  • Diminuer les apports alimentaires
  • Diminuer la synthèse par le foie
  • Augmenter l’élimination

Le premier aspect du traitement est le plus simple (ou presque). Pour diminuer les apports en cholestérol, il suffit d’adopter de bonnes habitudes alimentaires.

La prise de médicaments intervient dans la diminution de la production de cholestérol par l’organisme. C’est là où les hypolipémiants entrent en jeu. Ces médicaments interviennent aussi dans l’élimination naturelle du cholestérol par le corps. Ils permettent de modifier la capture du mauvais cholestérol par les cellules et par conséquent réduisent le cholestérol et les triglycérides présents dans le sang. Un autre moyen d’élimination (toujours avec l’aide de médicaments) est d’empêcher la réabsorption du cholestérol par les intestins ce qui diminue le taux de cholestérol dans le sang.

Enfin, un autre moyen de contrôler son taux de cholestérol est de faire attention à son poids. Une surcharge pondérale peut favoriser l’apparition d’une hypercholestérolémie. Il suffit de perdre quelques kilos grâce à une activité physique régulière et adaptée, sans oublier une bonne alimentation pour améliorer votre bilan lipidique.

Anchor Life : une source fiable de stérols végétaux dans votre alimentation Anchor Life est un lait en  poudre demi-écrémé riche en stérols végétaux qui vous aidera certes à réguler votre cholestérol. Avec sa formule unique à double action (HeartMax & MoveMax), il vous permet d’avoir un cœur en bonne santé dans un corps sain et rempli de tonus.De plus, avec un indice glycémique de 13,5, Anchor Life aide à réguler le taux de sucre dans le sang et prévient le diabète. Associé à une alimentation équilibrée et un mode de vie saine, un verre d’Anchor Life par jour vous permet de baisser votre taux de Cholestérol de 7 à 10 % en moins d’un mois.Merci à Anchor Life pour ces informations #YourHeartActNow

Et pour avoir un mode vie encore plus sain, enregistrez-vous sur site d’Edendale pour recevoir un Meal Planner et un Sports Planner gratuitement !

Anchorlife-01_0.png