Déprime : 5 astuces et aliments anti-déprime

Lorsque l’on est en proie à la déprime, on a le sommeil agité, on grignote de manière incontrôlée, on a le moral en berne, etc. On a l’impression que tout va mal ! Comment faire pour retrouver le sourire ? Eh ben, commencez par adopter ces 5 anti-dépresseurs naturels.

Déprime : 5 astuces et aliments anti-déprime

La déprime, selon le Dr Florian Ferreri, tient plus de la baisse de moral passagère. Ce n’est pas une maladie. Elle n’a rien à voir avec la dépression. Tout le monde peut connaitre un coup de blues et c’est normal ! Découvrez ces remèdes anti-déprime pour un meilleur quotidien.

Le tryptophane, un super allié anti-déprime !

C’est un acide aminé essentiel que le corps ne sait pas fabriquer. Il est indispensable au bon fonctionnement de la sérotonine, le neuromédiateur qui gouverne nos états émotionnels. La déprime fait son apparition lorsqu’il y a une baisse de sérotonine dans le cerveau. Pour éviter les baisses de moral, il est donc essentiel de faire le plein de tryptophane.

Les aliments qui en contiennent sont le chocolat noir, les céréales complètes, les viandes, les œufs, les légumineuses et les fruits secs, entre autres. Mangez-en dès le petit-déjeuner puis au déjeuner et enfin au goûter.

Le magnésium

Ce minéral est essentiel à l’équilibre psychique. Pour lutter contre les excès de sucre, de graisses et le stress, il vaut mieux l’appliquer sur la peau au lieu de l’avaler en comprimé.

Vous pouvez choisir l’huile de magnésium marin ou ajouter 2 à 3 sachets de 10 g de chlorure de magnésium dans 1 litre d’eau minérale riche en magnésium et appliquer la solution sur l’ensemble de votre corps, en massant pour faire pénétrer.

Pour stimuler les effets du magnésium, consommez également des aliments qui en contiennent, par exemple la banane, les céréales complètes et les légumes à feuilles vert foncé.

Les oméga-3

Ils jouent sur la qualité des membranes des neurones, dont dépend la vitesse de la libération de sérotonine, et donc son efficacité anti-déprime. Mangez du poisson gras à raison de 2 à 3 fois par semaine et une demi-cuillère à soupe d’huile de lin ou de colza par repas.

Le safran

On ne l’appelle pas l’épice du bonheur pour rien ! D’après de nombreuses études, ses 150 actifs sont aussi performants que la molécule d’un antidépresseur médicamenteux et l’avantage avec le safran, c’est qu’il ne produit aucun effet secondaire. Selon le Dr Michel Chast, nutritionniste et auteur de « Je me soigne en mangeant », le safran permet de chasser les idées noires et d’être de meilleure humeur lorsqu’il est consommé à forte dose. N’hésitez donc pas à l’ajouter à vos plats !

Pratiquer une activité modérée quotidiennement

Enfin, évitez la sédentarité ! Pour libérer les endorphines, il n’y a rien de mieux que de rester actif. Lorsque vous pratiquez une activité physique, votre corps sécrète ces hormones du bien-être et vous permet d’être plus serein. Vous avez déjà constaté comment vous êtes de meilleure humeur après vous être promené, joué au badminton ou au ballon ? Rien que le fait de bouger aide à produire la bonne humeur. Cela dit, marcher chaque jour rapidement permet d’augmenter la bonne humeur de 30 % !