Dr Aparna Jaswal: « Extrêmement encourageant de voir que nous avons sauvé et amélioré des vies »

Depuis 2010, le Dr Aparna Jaswal vient à la rescousse des cœurs défaillants et hyperactifs à travers des chirurgies spécialisées à la Clinique Darné. Ce Additional Director Senior Consultant Cardiologist and Electrophysiologist de Fortis Escorts Heart Institute est à nouveau venu à Maurice en juillet. Elle a rencontré de nouveaux patients, effectué de nouvelles chirurgies mais aussi retrouvé certains anciens patients. Ce fût une expérience enrichissante. Explications.

Dr Aparna Jaswal: « Extrêmement encourageant de voir que nous avons sauvé et amélioré des vies »

Dr Jaswal, pourquoi cette visite a-t-elle été particulièrement encourageante ?

Depuis 2010, nous implantons des CRTDs (Cardiac Resynchronization Therapy Devices) chez des patients qui souffrent d’insuffisance cardiaque. Cette année, je les ai rencontrés à nouveau ; le temps est venu de remplacer leurs appareils. C’est encourageant de voir que ces patients auparavant très malades n’ont pas seulement survécu, mais mènent aussi une vie heureuse et quasi-normale. Cela démontre que les implants et le suivi médical ont fonctionné, qu’ils ont réussi à changer le cours de la maladie.

Combien de CRTDs avez-vous remplacé durant cette visite?

En 2 jours, nous avons fait 3 interventions chirurgicales pour remplacer les CRTD à la Clinique Darné. Ces personnes allaient très mal ; leur cœur battait avec beaucoup de difficulté. Maintenant ils vont mieux ; c’est encourageant pour les patients eux-mêmes, pour leurs familles et pour le médecin. Il serait aussi utile de mentionner que, dans ces cas spécifiques, quand le patient ne peut pas avoir recours à la transplantation cardiaque, le CRTD reste le seul traitement efficace.

Quelles sont les autres chirurgies que vous avez faites durant cette visite?

J’ai aussi reçu beaucoup de patients souffrant de palpitations. Quand ils viennent, nous faisons une étude EP. L’étude électrophysiologique (EP) est une spécialité en pleine croissance qui révolutionnera sans doute le monde médical. Elle étudie le système électrique du cœur et a pour but de trouver la cause d’un battement cardiaque erratique. Une fois que nous localisons les circuits anormaux, nous avons recours au radiofrequency ablation. Le vendredi 21 juillet 2017, pour la toute première fois, nous avons effectué une radiofrequency ablation plutôt complexe pour une arythmie auriculaire. En une journée, nous pouvons faire 5 à 7 radiofrequency ablation.

Est-ce alarmant? Plus de personnes souffrent-elles de palpitations ou sont-elles tout simplement plus informées ?

Ce n’est pas alarmant. Nous effectuons plus de chirurgies parce que les gens sont plus informés. Puis, maintenant nous avons les moyens et l’expertise nécessaire pour traiter ces maladies cardiaques. Les troubles cardiaques ont toujours existé mais beaucoup de patients n’arrivaient pas à interpréter leurs symptômes. Maintenant le médecin est aussi plus informé et l’étude électrophysiologique facilite le diagnostic… Tant d’éléments qui nous aident à proposer des traitements efficaces et définitifs pour des conditions précédemment incurables. Ils permettent aux patients de vivre mieux et pendant plus longtemps.

Cet article est informatif est n’appelle en rien le public à consulter ce docteur