IRM : tout savoir sur cet examen

Votre médecin vous a prescrit un IRM et vous vous posez sûrement des questions : de quoi s’agit-il ? Comment se passera l’examen ? Dans quels cas l’utilise-t-on ? Pas de panique, nous vous disons tout sur l’imagerie par résonance magnétique.

 IRM : tout savoir sur cet examen

L’IRM : pourquoi ?

L’IRM ou l’imagerie par résonnance magnétique permet une analyse précise de plusieurs types de tissus ; la moelle épinière, les articulations, les tendons, ligaments et cartilage, les muscles, le cœur… Elle est aussi utilisée pour détecter ou évaluer la progression de pathologies cardiaques ou cancers. En gynécologie, elle peut être utilisée pour détecter une endométriose.

Comme l’IRM permet de reconstituer les images du corps humain en trois dimensions, elle peut être réalisée avant une opération. Elle facilite la tâche du chirurgien en le permettant, d’ores et déjà, de voir les voies d’accès.  

Comment l’imagerie par résonnance magnétique marche-t-elle ?

Pour fonctionner, cet examen utilise le champ électromagnétique et la radiofréquence.

Notre corps renferme des protons dispersés qui doivent être ‘alignés’ pour les besoins de l’examen. C’est lorsque le patient s’allonge dans la machine (qui agit comme un aimant), que ces protons s’alignent.

Ensuite, la radiofréquence stimule les protons ; leurs mouvements sont captés et transmis sous forme de signal informatique pour donner une image précise de la partie du corps concernée.

Comment l’examen se passe-t-il ?

Après avoir enfilé une blouse, vous vous allongez dans un appareil dit « tunnel ». Comme l’IRM est bruyante, le médecin peut vous donner un casque.

L’IRM est souvent réalisée avec l’injection d’un produit d’un contraste que le médecin ou l’infirmier vous injectera. Ensuite, il vous suffira de rester allonger sans bouger et en respirant tranquillement. Si vous êtes claustrophobe, parlez-en au médecin avant.

La durée de l’examen varie assez fort. En moyenne, il prend entre 10 et 30 minutes.

Faut-il se préparer pour cet examen ?

Si vous faites l’IRM avec un produit de contraste, le médecin vous prescrira une prise de sang quelques jours avant afin de s’assurer que vos reins sont en bon état.

Avant l’examen, vous pouvez prendre un repas léger et boire de l’eau. Vous aurez aussi à répondre à un questionnaire avant l’examen.

Comporte-t-il des risques ?

En principe, non. Contrairement au scanner, il n’y a pas d’exposition au rayon X. Les risques d’allergies au produit injecté sont aussi très minimes.

Si vous devez passer un IRM, restez calme ; ce n’est qu’un examen qui permettra à votre médecin d’y voir plus clair. Il ne présente aucun risque pour votre santé et c’est indolore.