Le glutamate : un véritable danger pour la santé

On entend tous parler du glutamate et de ses méfaits pour la santé, mais que savons-nous exactement du glutamate ? Pourtant, nous sommes les premières victimes de ses effets néfastes. Oui, nous ! Ces chips que vous ne pouvez pas vous empêcher de grignoter devant la télé, que contiennent-elles selon vous ?

 Le glutamate : un véritable danger pour la santé

Le glutamate se cache sous le nom de code E 621. On l’appelle aussi Glutamate Monosodique ou encore Glutamate de sodium. Il s’agit en fait d’un exhausteur de goût, très utilisé dans l’industrie agro-alimentaire. Cette substance renforce le goût des ingrédients présents dans les aliments et agit comme un excitant pour les papilles et surtout le cerveau. Le glutamate opère de la même manière qu’une drogue sur le cerveau. Il est un véritable danger pour la santé.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le glutamate est un des additifs alimentaires les plus utilisés dans le monde. On le retrouve dans de nombreux aliments transformés comme les soupes, les bouillons, les sauces, mais aussi dans les barquettes de plats préparés, les biscuits, les snacks, etc.

Faites un petit tour dans les rayons d’un supermarché et vous verrez que le glutamate est quasiment omniprésent, mais malheureusement pas toujours clairement énoncé.

Consommation de glutamate : quels risques ?

Selon l’European Food Information Council (EUFIC), « le glutamate monosodique est un ingrédient alimentaire qui souffre souvent d’une mauvaise réputation, pourtant infondée. Le glutamate monosodique peut être utilisé en toute sécurité pour ajouter du goût ou pour réduire les taux du sodium présent dans les aliments ». Pourtant, plusieurs études ont démontré le danger que représente cette substance pour la santé. C’est dans le cadre de ces recherches sur le glutamate que le terme excitoxicité a vu le jour.

Dans son livre Excitotoxins, The Taste that Kills  (Excitotoxines, le goût qui tue), le Docteur Russel Blaylock explique que le « glutamate détruit certains neurones en autorisant l’invasion excessive de calcium dans les cellules. Cette invasion déclenche des taux excessifs de radicaux libres qui tuent les cellules. La perte en cellules nerveuses qui peut être causée par le glutamate [et l’aspartame] en excès est la raison pour laquelle on les appelle ‘excitotoxines’. Ils excitent ou stimulent la mort des cellules nerveuses »

Plusieurs études ont mis en évidence que les risques liés à la consommation excessive de glutamate seraient l’obésité, l’hypertension, l’hyperactivité, le diabète, les migraines, etc. Certains asthmatiques y seraient même allergiques. Le glutamate peut même aggraver les urticaires et causer des crampes, des engourdissements, une faiblesse générale ou des bouffées de chaleur.

Le syndrome du restaurant chinois

Cette découverte a été faite à la fin des années 1960. Le syndrome du restaurant chinois regroupe un ensemble de symptômes qui surviendraient dans les minutes qui suivent un repas dans un restaurant chinois. C’est la grande quantité de glutamate ( ajinomoto) utilisée dans la cuisine chinoise qui en serait responsable. Les symptômes sont :

  • Des rougeurs cutanées sur le cou, le visage et la partie supérieure du tronc
  • Des céphalées (maux de tête)
  • Des sensations de brûlure dans tout le corps
  • Des sensations d’oppression thoracique
  • Des nausées et des vomissements
  • Des démangeaisons

Si vous avez déjà ressenti l’un de ces symptômes après avoir mangé chinois, ce n’était pas un malaise passager, mais plutôt les effets du glutamate sur votre corps.

Comment éviter d’en consommer ?

Puisque le glutamate se trouve en grande partie dans les aliments transformés, le mieux est d’éviter d’en consommer ou alors de réduire sa consommation de produits industriels. Préférez si vous le pouvez, les aliments bios pour lesquels les exhausteurs de goût sont interdits. Bref, assurez-vous de consommer des aliments ayant subi le moins de transformation possible. Et parce que les enfants sont plus sensibles au glutamate, assurez-vous de bien contrôler ce qu’ils mangent.