Les pieds plats : causes et traitements possibles

Une personne a les pieds plats lorsque la voûte plantaire s’effondre. Cela veut dire qu’elle est totalement en contact avec le sol et ne forme pas d’arc. C’est une condition physique qui peut se développer pendant l’enfance et à l’âge adulte. Bien que ce soit une affection banale et fréquente, elle peut dans certains cas donner lieu à un mauvais alignement des jambes et entrainer des problèmes au niveau des genoux et des chevilles.

Les pieds plats : causes et traitements possibles

Quelles sont les causes des pieds plats ?

Chez les bébés et les jeunes enfants, c’est un désordre fréquent et normal car les tissus du pied qui soutiennent les articulations sont encore mous. Cela dit, c’est au cours de l’enfance que la voûte plantaire se forme. Cependant, chez certaines personnes, elle ne se forme jamais.

A savoir que les pieds plats sont une affection qui peut se former plus tard au fil des années et lorsque cela se produit, elle affecte la plupart du temps un seul pied. En cause le vieillissement, une maladie, une lésion ou une utilisation excessive du pied en question. Ces situations entrainent un dommage au niveau des tendons qui maintiennent la voûte. D’autres facteurs favorisant la survenue des pieds plats sont l’arthrite rhumatoïde, l’obésité et le diabète.

Test des pieds plats

  • Humidifiez vos pieds et tenez-vous sur une surface qui permet de voir l’empreinte que vous y laissez. Si vous pouvez voir toute la surface de la plante des pieds, vous avez les pieds plats.
  • Une personne qui possède une voûte plantaire normale présente un espace négatif au milieu de l’empreinte de pied provoqué par le manque de contact avec la surface.

Symptômes des pieds plats

La majorité des personnes qui ont les pieds plats ne présentent aucun symptôme. Mais elles peuvent éprouver une certaine douleur au niveau de l’intérieur de la jambe. Cette douleur peut s’irradier jusqu’au genou et la cheville, provoquant un mauvais alignement des jambes. D’autres symptômes possibles de ce problème squelettique sont : la sensation des jambes lourdes, le mal de dos et la fatigue. Marcher peut devenir une tâche ardue !

Traitements

  1. Pour ceux qui souffrent de douleurs, ils ont le choix entre divers traitements afin d’améliorer leur situation :

Les dispositifs orthopédiques : il s’agit de semelles personnalisées qui s’adaptent au contour du pied, aidant ainsi à réduire les symptômes.  Certains d’entre eux peuvent être vendus sans ordonnance mais il est également possible de les faire faire sur mesure. 

Les étirements : faire des étirements peut aider à soulager la douleur, surtout pour ceux dont le talon d’Achille est plus court que la normale.

Les chaussures avec un maintien structurel : elles sont plus confortables que la plupart des chaussures « normales » et peuvent aider à apaiser la douleur.

  • Dans les cas compliqués, par exemple une déchirure du tendon, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.
  • Pour les sportifs, ils peuvent se tourner vers la physiothérapie
  • Pour les enfants, il est possible de corriger ce désordre à l’aide de semelles spéciales ou de certains exercices – à consulter un podologue pour les exercices adaptés à l’âge de votre enfant. Retenez tout de même qu’il est normal pour les enfants d’avoir les pieds plats jusqu’à l’âge de 10 ans sans que cela ne leur pose un quelconque problème !

Dans l’ensemble, les pieds plats sont une affection banale et fréquente qui ne provoque pas de troubles ou de désagréments majeurs. En cas de doute cependant, n’hésitez pas à consulter un médecin.