Margarine : l’essentiel sur cet aliment en 6 points

Nous avons tous entendu parler des bienfaits de la margarine sur la santé, de ses qualités nutritives ou encore de son efficacité lors d’un régime. Mais si l’on vous demande ce qu’est vraiment la margarine, pourriez-vous répondre ? Il nous a donc semblé nécessaire de parler de cet aliment que l’on trouve dans tous les rayons des supermarchés et dans notre frigo. Voici donc six questions-réponses pour mieux le connaître.

 Margarine : l’essentiel sur cet aliment en 6 points

Qu’est-ce que c’est que la margarine ?

Elle aurait vu le jour en 1869 en France grâce à un pharmacien, un certain Mr Mege-Mouries, qui a remporté un concours organisé par Napoléon III. Le but était de trouver un aliment pour remplacer le beurre, qui à l’époque coutait cher. Sans oublier qu’il s’agissait aussi d’une denrée rare qui se conservait mal.

La margarine est en fait une émulsion constituée d’au moins 80 % de matière grasse et d’une phase aqueuse à base d’eau ou de lait (20 %).

Margarine v/s beurre : quelle différence ?

Le beurre est une matière grasse d’origine animale. Il est fabriqué avec la crème contenue dans le lait de vache. Les margarines quant à elles sont pour la plupart d’origine végétale et sont fabriquées à partir d’huiles. Ainsi, leur teneur en matière grasse d’origine laitière ne dépasse pas les 3 %.

Bien choisir et utiliser la margarine

On utilise surtout la margarine pour tartiner ou pour remplacer l’huile ou le beurre en cuisson. Sachez qu’il existe trois catégories de margarine et que votre choix dépendra de l’utilisation que vous en faites.

  • D’abord, les margarines traditionnelles qui contiennent généralement plus de 55 % de matière grasse. Vous pouvez les utiliser pour des cuissons douces ou alors pour vos tartines. Les margarines traditionnelles peuvent remplacer le beurre dans la plupart des recettes. Mais attention, en pâtisserie, par exemple, son utilisation est possible, mais à des proportions différentes que celles du beurre.
  • Viennent ensuite les margarines allégées qui contiennent le plus souvent un taux de matière grasse égal ou inférieur à 55 %. À noter qu’elles contiennent beaucoup d’eau et ne sont donc pas recommandées pour la cuisson. Utilisez-les plutôt pour vos tartines.
  • Enfin, les margarines santé dans lequel on recherche davantage l’équilibre des acides gras grâce à l’apport en oméga 3 ou un enrichissement en stérols végétaux. L’on vante souvent les bienfaits santé de ces margarines : réduction du cholestérol, bon pour le cœur, etc.

Allégations nutritionnelles et de santé sur les margarines

Les allégations nutritionnelles et de santé sont les messages qui figurent sur les emballages alimentaires et qui font état des bienfaits de l’aliment pour la santé. La plupart des margarines présentent sur leur emballage, une allégation nutritionnelle relative à leur teneur réduite en matière grasse.

Les allégations « léger » ou « faible teneur en matière grasse » renvoient aux produits à teneur en lipides inférieure ou égale à 41 %. Tandis que les autres concernent l’enrichissement en vitamines ainsi que la présence d’acides gras polyinsaturés, considérés comme des « bonnes graisses » et d’oméga 3.

Les oméga 3 que l’on trouve dans ces produits sont naturels et proviennent des huiles utilisées dans la composition des margarines, par exemple l’huile de colza. Parfois, les vitamines peuvent provenir d’adjonctions ou être contenues dans les huiles employées.

Margarine : des bienfaits réels sur la santé ?

Environ 25 % des margarines déclarent avoir un impact positif sur le taux de cholestérol ou la santé cardiovasculaire. Que faut-il en penser ?

D’abord, sachez qu’il y a quelques années, les margarines contenaient jusqu’à 20 % d’acides gras saturés ou « trans », néfastes pour la santé. Mais aujourd’hui, les choses ont changé, ces mauvaises graisses ont été supprimées de la composition des margarines au profit des bonnes comme les acides gras polyinsaturés.

À privilégier donc, les margarines à base d’huile de colza, qui sont riches en oméga 3 et qui contribuent à prévenir les maladies cardiovasculaires, et qui sont fabriquées à base d’huiles végétales « en l’état » ou « non hydrogénées ». Des phytostérols ou stérols végétaux sont parfois ajoutés aux recettes des margarines afin de favoriser la diminution du cholestérol sanguin chez les personnes hypercholestérolémiantes.

Que faut-il donc retenir ? En consommant la même quantité de beurre et de margarine, c’est à la margarine que l’on doit un impact positif sur la baisse du mauvais cholestérol. 

La margarine, un allier minceur ?

Les lipides sont une source d’énergie importante et sont essentiels pour la constitution de nos cellules. De ce fait, il ne faut pas les supprimer totalement de notre alimentation, même pendant un régime.

Les margarines et les beurres traditionnels comptent le même nombre de calories, c’est-à-dire environ 82 calories pour 100 g. À quantité égale, margarine et beurre ne font pas vraiment de grandes différences niveau calories. Mais lorsqu’il est question de cuisson, préférez l’huile d’olive ou une margarine adaptée à la cuisson. Mais si vous souhaitez réduire votre apport en calories, il est préférable d’opter pour les margarines allégées.