Se muscler et mincir sans effort grâce à des électrodes

Vous l’avez probablement déjà vu à la télévision : une personne est allongée sur un canapé, sur son ventre se trouvent des électrodes qui stimulent les muscles, les faisant travailler. Résultat attendu : se muscler et mincir sans effort. C’est ce que l’on appelle l’électrostimulation. Comment ça marche ? Est ce que cela fait vraiment maigrir ? N’est-ce pas trop beau pour être vrai ? On fait le point.

Pourquoi certaines femmes ne veulent pas avoir d’enfants ?

L’électrostimulation : comment ça marche ? 

Cette technique, créée au départ pour les athlètes, vise à faire travailler les muscles en les soumettant à une stimulation électrique. Des électrodes, placées sur des points stratégiques du corps, envoient des micro-impulsions électriques aux nerfs ce qui déclenche des contractions musculaires. Ce qui permet de soulager les muscles, d’éviter les crampes et les courbatures et au final de tonifier les muscles sans effort ni fatigue. Aujourd’hui, ces machines à électrodes, connues sous le nom de stimulation musculaire électrique ou EMS, sont de plus en plus répandues sur les sites de vente en ligne et les magazines de fitness en recommandent les bienfaits.

De même, de plus en plus de salles proposent des séances d’électrostimulation sur le corps entier. On porte une combinaison sur laquelle sont placées des électrodes situés au niveaux des endroits  stratégiques : pectoraux, abdos, fessiers, cuisses, bras, dos,… Ce qui permet de faire travailler toutes les zones en même temps. 

Quels sont les effets sur la ligne ?

Ces stimulations sont associées à différents exercices qui vont permettre d’augmenter le rythme cardiaque. Résultat :  on commence à transpirer et on brûle des calories. Une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Grenade a montré que ce type de séance a pour effet d’augmenter le métabolisme jusqu’à 72 h après. Mais pas seulement. L’électrostimulation permet aussi de tonifier tout le corps avec des résultats visibles au bout de 4 à 6 semaines… MAIS SEULEMENT, si, en parallèle on  fait attention à son alimentation. 

Y a-il des risques ? 

Selon Armand Mettot, Masseur-kinésithérapeute à Paris, ce qui est plus efficace pour attaquer les réserves de graisses c’est «l’effort cardio long, c’est­ à­ dire une séance d’endurance d’au moins 40 minutes». Donc une séance d’électrostimulation ne peut pas remplacer une séance de sport. Son conseil : 2 à 3 fois par semaine, il faut alterner une séance d’électrostimulation avec une séance  d’elliptique, de rameur ou encore de course à pied.

D’autre part, l’électrostimulation sur tout le corps entier comporte des risques. Les muscles peuvent subir des microlésions endommageant les fibres dont les résidus sont ensuite éliminés dans les urines. En trop grande quantité, cela peut altérer les reins. 

Comment bien utliser l’électrostimulation ? 

  • L’avis d’un médecin est impératif avant de débuter que ce soit des séances en salle ou chez vous en solo. 
  • Le nombre de séances (1 et 2 séances par semaine) doivent être espacées d’au moins 48 h de repos. 
  • L’intensité doit être graduelle. Commencez par la plus basse et augmentez l’intensité séances après séances. Si vous avez des contractures après une séance et si elles persistent plus de 48 h, la fois suivante, diminuez l’intensité. 
  • Il faut boire beaucoup d’eau  – de 1 l à 1,5 l – réparties avant, pendant et après l’effort – afin de pour faciliter l’élimination. 

Que retenir ? L’électrostimulation n’est pas une technique magique qui va vous permettre de muscler votre corps en restant assis dans votre canapé. En revanche, associée à une alimentation équilibrée et en prenant quelques précautions, l’électrostimulation permettra à votre corps de se raffermir tout en étant plus tonique !