VENTOLINE : comment l’utiliser ?

Le médecin vous a prescrit le médicament Ventoline ? Pour être certain(e) de bien l’utiliser, lisez la posologie, les contre-indications et les effets indésirables de ce médicament.

 VENTOLINE : comment l'utiliser ?

VENTOLINE : dans quels cas ?

Il s’agit d’un bronchodilatateur visant à soulager le resserrement anormal des muscles de la paroi des bronches. Son action presque immédiate et dure 4 à 6 heures.

Utilisation

  • traitement de la crise d’asthme
  • prévention de l’asthme d’effort,
  • durant périodes d’aggravation de l’asthme 
  • durant les crises de bronchite chronique de type obstructif

VENTOLINE : suspension pour inhalation ; flacon pressurisé avec valve doseuse et muni embout buccal (200 doses)

Composition 

Salbutamol par dose 100 μg

Grossesse et allaitement : existe-t-il des contre-indications ?

Si le médicament Ventoline peut être utilisé durant la grossesse, durant l’allaitement, il risque de passer dans le lait maternel. Il est important d’en parler à votre médecin avant de prendre Ventoline durant l’allaitement.

Posologie :

Pour traiter la crise d’asthme : 1 à 2 bouffées. A renouveler si vous ne ressentez pas d’amélioration.

Pour soulager l’asthme d’effort : 1 à 2 bouffées une vingtaine de minutes avant l’effort.

Pour traiter l’aggravation l’asthme ou de la bronchite chronique : discutez-en avec votre médecin.  

Attention : au-delà de 15 bouffées par jour, le médicament Ventoline peut donner lieu à des effets indésirables graves. 

Conseils

  • Protégez le flacon de la chaleur
  • Bien rince et sécher l’embout régulièrement
  • Bien lire la notice avant d’utiliser Ventoline

Quels effets indésirables ?

C’est lorsque la dose recommandée n’est pas respectée que peuvent apparaître les effets indésirables suivants :

  • Palpitations
  • Tremblements
  • Mal de tête
  • Douleur musculaire

Dans de rares cas, Ventoline aggrave les problèmes respiratoires : l’avis d’un médecin est alors nécessaire. 

Attention

La ventoline ne peut être employée que  pour le traitement de la crise d’asthme ou lors de l’intensification des phases de gêne respiratoire. Elle ne peut  faire office de traitement de fond de l’asthme.

Si les prises sont inefficaces  et que les problèmes respiratoires amplifient, une thérapie additionnelle  peut s’avérer nécessaire. N’hésitez pas à susciter l’avis de votre médecin.